Notre cabinet TG AVOCATS fête ses 1 an et demi, quel bilan en tirer ? ツ

A l’occasion des 1 an et demi du cabinet, nous avons souhaité prendre le temps de nous pencher sur tout ce qu’on avait pu entendre de part et d’autre lors de la création. 

Revenir avec sincérité sur la création d’un cabinet, et si c’était à refaire, est-ce qu’on le referait ? 

⚠ « S’associer avec une amie, tu sais, c’est dangereux » ; « vous êtes sûres de bien vous connaître ? »

C’est sans doute ce qu’on a le plus entendu lors de la création du cabinet, un an et demi après on ne s’est toujours pas disputées une seule fois. 

Chaque histoire est différente et il faut se lancer pour savoir. 

« Celui qui n’essaie pas n’échouera jamais »

 ☠  « La propriété intellectuelle c’est une niche, vous ne pourrez pas en vivre » 

La propriété intellectuelle n’est pas une niche, elle concerne tous les entrepreneurs, et nous avons pu voir à quel point il était, au contraire, fondamental de se concentrer sur une branche spécifique du droit.

Cette année et demie d’exercice nous a démontré sans cesse l’importance de mettre à jour nos connaissances et de rester dans nos domaines de prédilections. C’est là qu’on est le meilleur. 

Donner des cours nous a aussi permis de nous confronter aux générations qui arrivent sur le monde du travail, sur leurs connaissances numériques et leurs pratiques. 

La propriété intellectuelle et les contrats commerciaux se rencontrent quotidiennement et sont susceptibles de toucher tout un chacun. Ces domaines ne sauraient être représentés exclusivement dans les grandes villes.

☞ « vous êtes trop jeunes, vous n’avez pas d’expérience »

Le plus difficile c’est peut-être de choisir le moment de basculer dans la vie d’indépendant. A quel moment on se sent prêt ? 

Des tas de croyances limitantes nous invitent à penser qu’on ne le sera jamais. 

C’est faux, à deux on était plus fortes pour partager nos expériences et nos points de vue. L’indépendance nous a poussés à bien plus de rigueur et de responsabilité. 

On ne saura jamais tout, et il n’y aura jamais de meilleur moment pour se lancer, l’important c’est d’admettre qu’on doit passer sa vie à mettre à jour nos connaissances et à douter. C’est ce doute là qui nous rendra toujours meilleurs.  

❖ « être à son compte c’est angoissant » « vous quittez une sécurité » 

Évidemment, on a quitté la sécurité. 

La première année ne nous a d’ailleurs pas épargnées sur ce plan. On a gouté tout de suite à la fragilité d’un statut d’indépendant quand il faut se faire opérer ou se casser une jambe… la probabilité que ça nous arrive en même temps était faible. Mais on a réussi cet exploit. 

☆ Et pourtant…. 

Nous n’avons pas douté une seule seconde depuis l’ouverture du cabinet, pas regretté un seul instant ce choix de l’indépendance et encore moins le choix de s’associer, au contraire : 


⌲ Notre complémentarité nous porte, l’une pour la partie contentieuse, l’autre pour les aspects conseils ;  

⌲ La relation aux clients est complètement différente, ce lien direct et privilégié

⌲ Notre implication dans les dossiers démultipliée, c’est désormais notre Cabinet 


Image d’illustration par la formidable Yona Frioud

©2023, TG Avocats - Tous droits réservés | Mentions légales - CGU